Interview "Marie Vareille"


Hey ! Aujourd'hui je vous présente l’interview que j'ai pu avoir avec l'auteur Marie Vareille qui à écrit "Elia passeuse d’âmes"  qui est sorti il y a quelques mois aux éditions Pocket Jeunesse . Elle a bien voulu répondre à mes questions donc je la remercie beaucoup ! C'est parti !

                                                                                            


Questions personnelles :



1 ) Vers quel âge et comment est apparue l'envie d'écrire ?


L’envie d’écrire m’est venue à l’adolescence, mais plutôt des textes, des idées, un journal… Rien de construit. L’envie d’écrire un roman, une histoire de toute pièce m’est venue vers mes vingt ans je crois. J’en ai commencé beaucoup avant de terminer le premier ! 


2 ) Un livre qui vous à marqué dans votre vie (livre déclic) et votre livre favori.


Beaucoup ! D’autant plus que je suis une lectrice très éclectique. J’ai adoré Harry Potter, à cause de l’univers, j’adore les grandes histoires d’amour type Autant en emporte le vent, Orgueil et Préjugés ou Jane Eyre… Je pense que les Misérables est un roman parfait sur tous les plans et je suis fanatique du Journal de Bridget Jones. Je n’ai pas de roman préféré, j’en aime trop pour en faire sortir un du lot :-) 


3 ) Est ce que certains événements de votre vie interviennent directement ou indirectement dans vos livres ?


Ahah, la question piège. Oui, je m’inspire de la réalité et non mes romans de sont pas autobiographiques. Disons que parfois une scène réelle m’inspire une idée que je vais développer dans un roman où une particularité de quelqu’un que je rencontre va être utilisée dans un de mes personnages. Dans “Je peux très bien me passer de toi”, par exemple, le départ de l’histoire est clairement une expérience personnelle (comme mon héroïne, j’ai démissionné un jour de mon travail et je suis partie m’enfermer à la campagne pour écrire un roman), mais ensuite, plus rien n’est vécu. En bref, la vie inspire les romans, mais un roman ne serait pas un roman s’il ne dépassait pas la réalité ! 


Questions projets et parcours :


4 ) Quelles études avait vous suivies ? (bac, études supérieures)


J’ai fait un Bac ES, une prépa et une école de commerce, suivis d’un master spécialisé aux USA. Je n’ai donc jamais étudié la littérature ! 


5 ) Avez-vous un rituel quand vous écrivez ?


Je coupe internet, mon téléphone portable, je m’enferme avec 3 litres de thé et deviens extrêmement désagréable avec toute personne qui oserait me déranger ;-) 


6 ) Comment êtes-vous arrivé à vous faire publier ?


En réessayant jusqu’à ce que ça marche et en visant les petites maisons plutôt que les grandes. Mon premier roman a été refusé par plus de vingt maisons d’édition. Alors j’en ai écrit un deuxième que j’ai beaucoup plus travaillé et qui a fini par être accepté dans une petite maison. Comme il a bien marché, la suite a été moins ardue, mais être écrivain est un métier difficile. C’est d'ailleurs plus qu’un métier, c’est un choix de vie, qui demande beaucoup d’investissement sans jamais aucune garantie de réussite, assez loin du fantasme que je m’en faisais avant de découvrir la réalité du métier .


7) Pourquoi avoir choisi les éditions "Pocket Jeunesse" ?


Parce que tous les grands succès jeunesse de ces dernières années en terme de dystopies sont sortis chez eux (Hunger Games, Labyrinthe… ), par ailleurs c’est une maison très accueillante et j’avais un bon feeling avec les gens que j’y ai rencontrés. 


8) Des projets pour le futur ?


La sortie poche de “Je peux très bien me passer de toi” début janvier, une comédie romantique en mars chez Mazarine en mars 2017 et la suite d’Elia, la Passeuse d'âmes avant l’été ! Donc oui, beaucoup de projets :-) 


9 ) Comment décririez vous votre dernier livre "Elia, la passeuse d'âmes" ?


C’est une dystopie avec beaucoup d’action et de rebondissements. 


10) "Elia, la passeuse d'âmes" une trilogie ?


A priori oui, mais comme je suis en train d’écrire le tome 2, je ne suis pas sûre a 100% avant de le terminer ! 

                                                                                                                                                                                     


Merci à Marie d'avoir gentiment répondu à mes questions, dîtes moi en commentaire si ce genre d'article vous plait !

Bisous, Margaux