Chronique "Nos étoiles contraires"





Auteur : John Green
Edition : Nathan
Prix : 16,90 EURO
Pages : 336


Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate.




 Ce livre a été pour moi, une magnifique lecture. Je l'ai trouvé vraiment merveilleux. 

 

Au début, on suit Hazel pendant toute son évolution, elle n'aime pas la vie et son cancer la consume petit à petit. Jusqu'au jour où elle rencontre Augustus Waters, qui l'aide en fait à s'émanciper, à quitter son cancer.

 

J'ai vraiment aimé le personnage d'Hazel, je trouve que c'est quelqu'un de tellement intelligent et pensé. Elle est tout simplement brillante

Malheureusement à la fin du livre nous comprenons tout de même que elle est vraiment trop faible, et qu'il ne lui reste que quelques années à vivre.

Le personnage de Gus est encore plus extraordinaire, il est vraiment très drôle et très romantique. Gus est mon personnage préféré dans ce récit. Tout ce qu'il fait pour Hazel ...

Isaac est aussi un personnage essentiel dans l'histoire, il devient le meilleur ami d'Hazel et il l'épaule beaucoup à la fin du Livre.

J'aime beaucoup la plume de John Green, je ne la trouve pas vraiment très originale mais elle sort tout de même du lot. J'aime bien l'univers de cet auteur car il y a toujours une jolie morale et des personnages sympathiques.

Ce qui m'énerve c'est que ses romans sont toujours écrits à partir du même scénario, sauf "Nos étoiles contraires" qui ne ressemble à aucun autre livre de cet auteur.

C'est d'ailleurs un des premiers romans qui parle du cancer, sujet un minimum tabou.

 

La fin --comme tout le roman-- est dévastatrice. Je crois que ça faisait longtemps que je n'avais pas autant pleuré en lisant un livre.

 

Juste pour un petit avis sur le film, je le trouve génial ! J'ai remarqué qu'il y avait très peu de défauts, beaucoup de ressemblances. Je remercie le directeur du film d'avoir pu rendre ce livre encore plus réel !

 

Parlons un peu de la couverture, j'ai adoré le fond bleu (oui vous verrez plus tard que j'ai un problème avec les couvertures bleues) et j'ai bien aimé la police choisie pour le titre et l'auteur du livre.

Les nuages renvoient aux étoiles,  ce qui nous rappelle le titre. Pour moi c'est un sans fautes pour la couverture !

 

Dans ce récit les émotions se succèdent, on pleure, on rit et on en demande plus.

J'ai trouvé que ce livre était vraiment super, avec beaucoup d'humour et de réflexions intéressantes sur ceux qui sont victimes de cette maladie.

 En ressortant de ce livre, on ne peut qu'aimer la vie plus que jamais.